Quelle est la consommation d'une pompe à chaleur géothermique ?

Installer une pompe à chaleur est un investissement de prime abord coûteux, mais économique sur le long terme. Les pompes à chaleur géothermiques consomment en moyenne 3 fois moins d’énergie que les dispositifs de chauffage classiques. Pourquoi ? Et quelle est concrètement la consommation électrique d’une pompe à chaleur géothermique ? Nos réponses dans cet article.

consommation-electrique-geothermie

Quelle est la consommation électrique en géothermie d’une pompe à chaleur ?

Pour mesurer la consommation électrique de sa pompe à chaleur géothermique, il faut prendre en compte le coefficient de performance (COP) de l’appareil. Celui-ci indique combien consomme la pompe en électricité sur l’énergie utile, c’est-à-dire l’énergie délivrée par la PAC. Ce coefficient dépend en partie des conditions de température extérieure et des conditions intérieures du logement mais également de l’efficacité énergétique du dispositif.

La consommation électrique d’une PAC est généralement comprise entre 35 et 51 Wh/m²/an. Les pompes à chaleur géothermiques figurent parmi les modèles les plus économes. Elles consomment en moyenne 35 Wh/m²/an. Cet appareil en somme peu énergivore alimente uniquement des radiateurs à basse température et des planchers chauffants à haute performance énergétique.

Selon l’ADEME, les installations de chauffage classiques (à l’électricité ou au gaz) consomment même en moyenne trois fois plus d’énergie qu’une pompe à chaleur géothermique. L’installation d’une pompe à chaleur permet donc de réaliser à terme des économies sur la facture de chauffage.

Consommation électrique d’une PAC géothermique : combien ça coûte ?

Il est difficile de chiffrer la consommation électrique d’une pompe à chaleur sol-eau ou sol-air. Plusieurs facteurs font en effet varier la performance énergétique d’une pompe à chaleur. Voici un tableau estimatif des consommations électriques annuelles pour différentes surfaces de logement :

Pompe à chaleurCoefficient de performanceSurface du logement Consommation annuelleCoûts des consommations électriques de la PAC
Sol/eau – sol/airCOP 5100 m²3 500 kWh570€
150 m²5 250 kWh855€
200 m²7 000 kWh1 140€

Ces montants sont donnés à titre indicatif, en fonction du prix de l’électricité au tarif réglementé en vigueur. Les consommations ne tiennent pas compte des caractéristiques des différentes régions climatiques de l’hexagone, des modes de consommation des uns et des autres, ni de l’isolation du logement.

Comment calculer la consommation électrique d’une pompe à chaleur ?

pompe-a-chaleur-geothermie-consommation

Le calcul des consommations électriques d’une pompe à chaleur en géothermie est loin d’être simple. Vous devez notamment obtenir :

Lorsque le coefficient de performance est élevé, la consommation en énergie est faible et la facture d’énergie baisse. Les COP les plus performants (7 au maximum, soit 7 kWh restitués pour 1 kWh consommé) sont les dispositifs hydrothermiques et géothermiques. Ces appareils sont moins sensibles aux écarts de température que les pompes à chaleur aérothermiques.

Les PAC géothermiques sont même réputées fiables et efficaces d’après l’ADEME. Elles récupèrent une chaleur constante dans le sol pendant toute l’année et ne requièrent aucun chauffage d’appoint complémentaire.

Quels facteurs influencent la consommation électrique géothermique ?

Trois facteurs peuvent influencer vos dépenses en électricité utilisée pour le fonctionnement de votre pompe à chaleur géothermique :

Comment limiter la consommation électrique d’une pompe à chaleur ?

On l’a dit, les pompes à chaleur géothermiques sont des appareils économes pour chauffer l’air et l’eau chaude sanitaire. Mais pas question de s’arrêter là. Vous pouvez limiter davantage vos consommations d’énergie grâce à ces 4 astuces :

Des questions sur consommation electrique geothermie ?

La pompe à chaleur géothermique puise l’énergie souterraine, présente dans les profondeurs de la terre, jusqu’à 200 mètres de profondeur. Elle associe le sol à l’eau ou l’air pour produire de la chaleur. On parle ainsi de pompe à chaleur sol-eau et de pompe à chaleur sol-air.
Les professionnels de la géothermie préconisent un bon dimensionnement de l’appareil en fonction des saisons et de vos besoins. Chauffer en continu entraîne en effet une surconsommation d’énergie à perte. Vérifiez pour cela le niveau d’eau dans le circuit et régulez la production de chaleur en fonction des températures extérieures. L’entretien de la pompe à chaleur préserve aussi les performances de l’appareil.
L’abonnement monophasé diffuse un courant électrique idéal pour les pompes à chaleur consommant peu d’électricité. Il correspond à un abonnement à l’électricité pour un petit logement, d’une puissance souscrite de 6 à 9 kVA. Il est toutefois rare d’installer une pompe à chaleur dans ce cas de figure, pour des questions de rentabilité de l’appareil. L’abonnement triphasé distribue en revanche un courant alternatif pour de plus grands logements à chauffer (puissance souscrite du compteur comprise entre 12 à 15 kVA).
Les articles qui pourraient vous intéresser