Suivez, estimez et optimisez votre consommation électrique

Nous vous guidons pas à pas !

En 2017, la consommation d’énergie (gaz et électricité) représentait en moyenne 8,5 % du budget des foyers français, selon les chiffres du Ministère de la Transition Écologique et Solidaire. La part de l’électricité seule représentait environ 5 % du budget. Comme il n’est pas toujours évident de comprendre et maîtriser sa consommation d’électricité, nous vous aidons dans cet article à l’estimer selon votre logement, vos appareils et leur utilisation, ainsi que la composition de votre ménage afin de pouvoir réaliser des économies.

Quelle est l’influence du chauffage sur la consommation électrique ?

Le chauffage du logement représente un peu plus de 60 % de la consommation d’électricité des Français. Cette dernière dépend énormément de certains paramètres tels que l’emplacement, la taille, la surface et la configuration du logement. Bonne nouvelle : en mettant la main sur certaines informations, il est possible d’apprendre à maîtriser cet impact.

la consommation électrique du logement avec une prise pour réduire

Les variations de températures selon l’emplacement du logement

Si la France métropolitaine dispose d’un climat moyen tempéré, les températures varient beaucoup d’une région à l’autre. Les régions en altitude par exemple, souvent dotées d’un climat montagnard, enregistrent en hiver des températures très froides. Selon les estimations de Météo France, les Vosges (88), le Doubs (25), la Haute-Saône (70), la Meurthe et Moselle (54), la Savoie (73), sont les départements détenant le record des températures moyennes les plus basses. Or, les basses températures ont un impact direct sur la consommation d’électricité étant donné que le chauffage est le principal poste de consommation électrique dans les foyers français. Les montants de la facture de chauffage des Français sont d’ailleurs très disparates en fonction des régions. Dans le Grand-Est, la Bourgogne-Franche-Comté, l’Auvergne-Rhône-Alpes et l’Ile de France, le montant moyen de la facture de chauffage et d’eau chaude avoisinait les 1900 € en 2011. En comparaison, la Bretagne, les Pays de la Loire, la Nouvelle Aquitaine et les régions méditerranéennes présentaient plutôt des factures tournant autour des 1500 €.

L’influence du type de logement sur la consommation d’électricité

Le type de logement, directement relié à sa taille, mais aussi à son nombre d’habitants et à l’utilisation des appareils électriques, influence énormément le volume de consommation d’électricité et le montant de la facture. Si vous vivez dans une maison, il y a de fortes chances que vous consommiez davantage que si vous vivez dans un appartement.
La date de construction du logement peut constituer un bon indicateur pour repérer un logement énergivore. Avant 1949, les techniques d’isolation thermiques n’existaient globalement pas encore, et c’est seulement à partir du milieu des années 70 que les logements nouvellement construits ont été soumis à la loi n°74-908 du 29 octobre 1978 sur la réglementation thermique. Ainsi, un logement construit avant cette date est potentiellement un logement énergivore. L’enquête menée en 2018 par le réseau d’agents immobiliers Guy Hoquet a estimé que pour une même surface, un logement ancien et mal isolé pouvait consommer jusqu’à 6 fois plus qu’un logement neuf et répondant aux normes thermiques récentes.

L’impact de la surface habitable d’un logement sur la facture d’électricité

La superficie du logement et le nombre de pièces peuvent aussi influencer la facture d’électricité. En effet, plus un logement est grand, plus il coûtera cher en chauffage. Deux logements construits à la même date et possédant le même système de chauffage et d’isolation auront une facture très différente selon leur superficie. Il est estimé qu’à caractéristiques égales, la facture d’électricité d’un logement de 60m2 s’élève à environ 1500 €, tandis que celle d’un logement de 140m2 avoisinera plutôt les 2500 €.

Calculer la consommation électrique du chauffage d’un logement

Pour connaître votre consommation en chauffage, il vous suffit de calculer la consommation de chaque radiateur. La puissance d’un radiateur électrique est souvent comprise entre 1000 et 1500 watts, ce qui signifie qu’il consomme en moyenne entre 1000 et 1500 watts à l’heure.
Pour estimer la consommation annuelle d’un radiateur de 1000 watts en état de marche à raison de 4 heures par jour, on effectuera le calcul suivant : 1000 watts X 4 heures X 365 jours = 1 460 000 Wh, soit 1460 kWh par an.
Pour estimer le coût annuel de ce radiateur, il suffit de multiplier la consommation calculée par le prix du kWh que vous payez à votre fournisseur d’électricité, qu’il s’agisse d’EDF ou d’un autre. 

 

Comment calculer la consommation des appareils électriques ?

La consommation énergétique des appareils électriques, qu’il s’agisse de l’éclairage ou de l’électroménager, dépend de la puissance de l’appareil en question, indiquée en watts sur l’étiquette ainsi que de la durée d’utilisation quotidienne en heures qui lui est réservée. Elle dépend également de l’âge et de l’état des appareils. En général, les appareils récents consomment moins que les appareils vétustes. Pour vous donner un ordre d’idée, voici ci-dessous la puissance moyenne en watts des appareils électriques que l’on peut usuellement retrouver dans les logements.

 

 

Consommation moyenne de l’appareil en watts

Ménage et entretien

 

Lave-linge

3000

Sèche-linge

3000

Aspirateur

800

Fer à repasser

1000

Multimédia

 

Téléviseur

100 à 250

Ordinateur de bureau

90

Ordinateur portable

30

Chargeur de téléphone

5

Wifi

5

Cuisine

 

Réfrigérateur

100 à 300

Lave-vaisselle

1500

Plaque électrique

2000

Hotte aspirante

150

Four électrique

2500

Four micro-ondes

800

Cafetière

1000

Grille-pain

1000

Autres

 

Ballon d’eau chaude

2000 à 3000

Sèche cheveux

600

Radio-réveil

10

Ampoules à basse consommation

12

Ampoules à haute consommation (incandescence)

60

Attention : tous les appareils de la maison ne fonctionnent pas nécessairement à l’électricité ; certains, comme les plaques de cuisson, fonctionnent au gaz. En multipliant la puissance de l’appareil par son nombre d’heures d’utilisation par jour, il est possible de connaître la consommation d’énergie journalière de l’appareil. La somme de la consommation énergétique de tous les appareils multipliée par 365 donne la consommation annuelle :

Par exemple, si une personne utilise son sèche-cheveux 15 minutes par jour, la consommation annuelle de l’appareil sera calculée de la manière suivante : 600 watts X 0,25 heures d’utilisation par jour X 365 jours dans l’année = 54 750 Wh, soit 54,75 kWh.
Si 4 personnes d’une même famille utilisent leurs chargeurs de téléphone à raison de 3 heures par jour chacun, la consommation annuelle de ces appareils sera calculée comme suit : 4 chargeurs X 5 watts X 3 heures d’utilisation par jour X 365 jours dans l’année = 21 900 Wh, soit 21,9 kWh.

Estimer la consommation électrique des habitants du foyer

Le nombre d’occupants du logement influe beaucoup sur la consommation énergétique et la facture d’électricité. Un temps de présence journalier élevé dans le foyer entraîne une consommation d’électricité élevée. C’est pour cela qu’estimer la consommation électrique en fonction du nombre d’habitants du logement nécessite de prendre en compte leurs habitudes de vie, en fonction desquelles leur consommation d’électricité pourra différer. Si les occupants du logement y sont davantage présents le matin, le soir et les week-ends et ont souscrit à une offre adaptée à ce train de vie, leur facture sera optimisée. Mais il existe de nombreux cas où ces paramètres ne sont pas pris en compte. De plus, le nombre d’habitants dans un logement est très étroitement corrélé à la superficie de ce dernier et à l’équipement électroménager. Ainsi, plus les individus seront nombreux dans un foyer et plus la consommation électrique sera importante. Voici une estimation de la consommation électrique annuelle de trois différents types de foyers :

Composition du foyer

Équipement électrique

Consommation électrique annuelle en kWh

Prix de la consommation annuelle TTC

Personne seule

Studio de 20m2 à petite consommation électrique

Puissance du compteur 6 kVA option Base

2400

560,00 €

Couple

Appartement de 60m2 tout électrique

Puissance compteur 9 kVA option Heures Creuses

8500

1 534,00 €

Famille de 4 personnes

Maison de 140m2 toute électrique

Puissance compteur 9 kVA option Base

11500

2 009,00 €

En fonction de la composition de votre foyer, de vos appareils électriques, des caractéristiques de votre logement et des tarifs de votre contrat d’électricité, vous pouvez vous aussi estimer, calculer et suivre votre consommation électrique.

Comment réduire sa consommation et sa facture d’électricité ?

Suivre sa consommation permet de réduire sa facture

D’après l’étude “plus on est averti, moins l’on consomme” réalisée par le CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique) en 2017, connaître en détail la consommation électrique de chacun de ses appareils permet de réduire sa facture. Les chercheurs de l’université de Liège qui sont parvenus à cette conclusion ont mené une expérience auprès d’un panel de ménages, répartis en 3 groupes :

Il est apparu que le deuxième groupe, celui disposant du plus d’informations, avait adapté son comportement en réduisant l’utilisation de certains appareils très énergivores ou en la déplaçant en heures creuses. Ainsi, selon les chercheurs, le simple fait de pouvoir visualiser en temps réel sa consommation électrique aiderait à la diminuer. C’est pourquoi connaître la consommation de tous vos appareils électriques et la suivre peut être très utile si vous souhaitez réduire le montant de votre facture.

consommation-electricite-led_diminuer-facture

Réduire sa consommation électrique et sa facture en adoptant des éco-gestes

Rendre son habitat moins énergivore pour diminuer sa facture d’électricité

Rien ne sert d’améliorer son système de chauffage si le logement est une passoire à travers laquelle s’infiltrent tous les courants d’air. Avant toute chose, il est nécessaire d’isoler l’enveloppe globale du bâtiment. Si vous êtes propriétaire de votre logement et que ce dernier est très énergivore, vous pouvez potentiellement engager des travaux pour améliorer l’isolation thermique. Cela vous permettra de garder la chaleur à l’intérieur en hiver et la fraîcheur en été, sans voir votre facture d’électricité grimper de façon spectaculaire.  

Si vous êtes locataire, vous pouvez demander au propriétaire de votre logement d’engager ces travaux de rénovation. L’État français a récemment élaboré un plan en trois phases ayant pour but d’accélérer la rénovation énergétique des logements afin d’aider les locataires à réduire leur facture d’électricité, mais aussi d’œuvrer pour la planète. Selon ce plan, une augmentation de loyer ne serait pas possible sans travaux de rénovation à partir de l’année 2021. Dès 2023, le propriétaire ne pourrait louer un logement insuffisamment isolé. Enfin, le propriétaire pourrait même encourir des sanctions si son logement n’atteint pas un diagnostic de performance énergétique (DPE) de classe E à partir de 2028. Le DPE est un document établi par un professionnel, qui donne une estimation de la consommation énergétique d’un logement, ainsi que de son taux d’émission de gaz à effet de serre. Il est obligatoire pour tous les logements lors de leur vente ou de leur mise en location, sauf pour ceux destinés à être occupés moins de 4 mois par an.

L’indicateur précise la consommation énergétique du logement en le classant sur une échelle allant de A (consommation faible, inférieure à 51 kWh/m²) à G (consommation importante, supérieure à 450 kWh/m²).

Rendre son habitat moins énergivore passe aussi par l’optimisation du chauffage et des appareils électriques. S’équiper en radiateurs à basse consommation en excluant les chauffages d’appoint et les convecteurs aide à consommer moins d’électricité à voir sa facture diminuer. N’acheter que des appareils électriques dont la consommation est indiquée comme étant de classe A et s’équiper uniquement d’ampoules basse consommation pour assurer l’éclairage est aussi très utile.

Diminuer la température du chauffage pour faire des économies

Comme le chauffage représente un peu plus de 60 % de la consommation électrique des Français, diminuer un peu la température d’un logement peut permettre de réaliser des économies. Selon les estimations, réduire le chauffage d’1°C permettrait de réaliser en moyenne 7 % d’économies sur la consommation d’électricité. L’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) recommande de programmer une température de 19°C dans les pièces à vivre, 21°C dans la salle de bain et 16°C dans les chambres lorsqu’elles sont inoccupées. Elle recommande aussi de baisser la température de 3°C dans toutes les pièces durant la nuit, hormis les chambres bien entendu. Tout cela est possible grâce aux robinets thermostatiques de radiateurs.

Consommer en heures creuses afin de diminuer sa facture d’électricité

Afin de diminuer votre facture d’électricité, vous pouvez opter pour une offre en Heures Pleines / Heures Creuses auprès de votre fournisseur d’électricité, qu’il s’agisse d’EDF ou pas. De cette manière, si vous n’êtes pas présent dans le logement la journée et que vous possédez des appareils énergivores à mettre en route ponctuellement, tels un lave-linge, un sèche-linge, un ballon d’eau chaude ou encore une voiture électrique, utiliser les heures creuses à bon escient peut vous permettre de réaliser de grosses économies.

Vous pouvez également vous tourner vers un fournisseur plus compétitif en comparant les offres à l’aide d’un comparateur d’énergie afin de trouver la formule qui soit la plus adaptée à votre consommation. 

Des petits gestes à appliquer au quotidien pour diminuer sa facture d’électricité

Les appareils branchés en mode veille continuent à consommer de l’électricité. Les éteindre ou les débrancher permet d’économiser jusqu’à 10 % sur sa consommation d’électricité. Les multiprises à interrupteur sont pour cela très pratiques car elles évitent d’avoir à débrancher un par un tous les appareils.
Les appareils électriques de froid, tels le réfrigérateur et le congélateur, sont à placer loin des sources de chaleur, car leur consommation, surtout celle du congélateur, dépend en grande partie de la différence de température avec l’extérieur. Les disposer dans un garage, une cave ou une buanderie peut être judicieux. Par ailleurs, il est important de prendre soin de ces appareils et de les dégivrer régulièrement ; ce simple geste peut vous permettre d’économiser jusqu’à 30 % sur votre consommation d’électricité.

Adapter votre façon de cuisiner peut aussi vous aider à diminuer votre facture énergétique : lorsque vous utilisez vos plaques de cuisson pour faire bouillir de l’eau, placer un couvercle dessus est un petit geste qui permet pourtant de consommer moins d’électricité.

Foire aux questions sur la consommation électrique (FAQ)

La consommation moyenne d’électricité des Français était de 12,5 kWh par jour en 2019. Le prix moyen du kWh au tarif réglementé d’électricité était cette année-là de 0,1765 €. Ainsi, environ 2 € par jour étaient dépensés en moyenne par les Français en électricité. Ces chiffres sont des moyennes et peuvent varier énormément d’un logement à l’autre. En effet, la consommation d’électricité dépend de nombreux facteurs, tels que sa superficie, son isolation, la performance de ses équipements électriques, le nombre d’occupants ou encore la région de résidence.

Pour calculer votre consommation d’électricité et son coût sur une période donnée, par exemple un mois, il vous faut relever l’index du compteur au début et à la fin de cette période. Le calcul “index fin de période – index début de période” vous donnera votre consommation en kWh. En multipliant le nombre obtenu par le prix du kWh que vous payez à votre fournisseur d’électricité, vous obtiendrez le coût de votre consommation pour la période considérée.


Si vous possédez un compteur Linky, vous pouvez directement suivre votre consommation en ligne sur votre espace client Enedis.

Il est probable que votre consommation d’électricité soit élevée si votre logement est ancien et mal isolé et si vos appareils électriques sont énergivores. Pour vous donner un ordre d’idée, une personne seule consomme en moyenne 2400 kWh par an, avec une facture d’environ 560 € TTC. Pour un couple, la consommation annuelle est d’environ 8500 kWh d’électricité pour 1534 €, et pour une famille de 4 personnes, elle s’élève à 11500 kWh pour 2009 €. Vous pouvez constater en vous comparant à ces chiffres si votre consommation d’électricité est dans la moyenne ou plus élevée. Si vous possédez un compteur connecté Linky, il est possible de comparer directement votre consommation à celle d’autres foyers dont la composition est similaire au vôtre sur votre espace client Enedis.